Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Jour d'été

Chaud le matin d'été quand, toutes portes closes,

Un rayon de soleil, tendu comme un hauban,

Transperce ma fenêtre et sur mon lit se pose

Au détour de mon rêve aride et finissant.

Puis le bourdonnement de la vie se propage

En vagues infinies aux lointains qui poudroient,

Tandis que le soleil monte sans un nuage

Au Zénith, embrasant la terre en tous endroits.

Alors, en un instant, tout se tait, tout se cache

A l'ombre des volets, au creux des frondaisons

Car l'heure est arrivée où la vie fait relâche

Et fuit le ciel qui brûle plus que de raison.

Cette immense torpeur discrètement s'esquive

Au vol de l'hirondelle, au pas du moissonneur.

Second souffle du jour, il faut que tout revive

A l'heure du travail, au goût du promeneur.

L'ombre s'est allongée hors de toute mesure

Complice de la nuit retenue par les dieux,

Et la douce fraîcheur du soir et son murmure

Sont un cadeau du ciel infiniment précieux.

La lune a rassemblé le troupeau des étoiles

En son enclos paisible aux confins du regard.

Mon rêve est revenu, vaporeux sous son voile,

En mon âme éprouvée, sans hâte, sans retard.

Léo Gantelet

Tag(s) : #Textes